Jour 335 : Jeudi détente

Salut mes figues de Barbarie ! 🤗
  
Aujourd’hui, on est jeudi et comme chaque jeudi : c’est jeudi détente !💆
  
Pour ceux qui ne connaissent pas encore le concept, je vous invite à aller voir le défi 6 du premier jeudi détente. 😜
  
Et pour les habitués des jeudis détentes, voici la trame de l’histoire d’aujourd’hui :  Le paresseux hyperactif ! 😜

Les p’tits coups de pouce.

Dans la trame d’aujourd’hui, nous allons aborder un sujet qui touche très peu d’enfants mais pourtant beaucoup de personnes pensent le contraire et voient en un enfant un peu turbulent, de l’hyperactivité… C’est parfois le raccourci rapide, mais un enfant qui ne reste pas en place n’est pas synonyme d’hyperactivité. Un enfant turbulent peut provenir de plusieurs raisons, une insécurité, une angoisse, l’enfant est surdoué, trop créatif… Il ne faut pas jeter la pierre mais plutôt creuser un peu plus loin pour comprendre afin de l’accompagner du mieux possible.
   
Aujourd’hui, j’ai choisi volontairement cette image du paresseux hyperactif en pensant aux enfants, nous avons tous l’impression qu’un enfant a des batteries qui ne se déchargent jamais alors que celles des adultes sont défaillantes et qu’arrivé à la maison après le travail les batteries sont vides… Alors imaginez un paresseux hyperactif qui est entouré de ses compères qui sont toujours fatigués et qui ne veulent pas le suivre dans toutes ses envies… Difficile à vivre pour notre paresseux…
  
Passons à notre histoire en commençant par imaginer une famille de paresseux, en trouvant à chaque membre des particularités physiques et spécifiques de paresseux (se déplace lentement, dort beaucoup, mâche la nourriture au ralenti…). Sans oublier de mettre en avant notre personnage principal qui est le fils de la famille et qui a comme particularité d’être hyperactif.
  
Ensuite, parlez de leur environnement, une jungle remplie de paresseux ou un village d’animaux, vous pouvez rajouter des détails comme leur habitat ou la particularité de l’arbre sur lequel la famille vit.
   
Après il faudra s’attaquer à la vie de notre personnage principal, notre attachant paresseux hyperactif. Mettez en avant qu’il vit très mal la vision qu’ont les autres animaux de lui, « une vraie pile électrique, il ne sait pas s’arrêter, aucune concentration »… Pourtant, lui, adore faire plein de choses et ne comprend pas que les autres n’arrivent pas à le suivre. Il voyait également que ses parents étaient tristes du comportement des autres animaux envers lui…
   
Ses parents alternaient pour toujours faire quelques choses avec lui et qu’il ne s’ennuie pas, en espérant le rassasier et ainsi éviter qu’il dérange les autres animaux. Grâce à la patience et à l’ingéniosité des parents, notre paresseux progressait, il arrivait à se concentrer plus longtemps et à se calmer quelques minutes. Malheureusement, les parents vieillissant ont de moins en moins d’énergie pour leur fils… Ils comprenaient que son enfant avait un réservoir d’énergie et de créativité au-dessus de la norme, de plus les parents savaient que ce n’était pas dans leur nature de paresseux de faire autant de choses. Alors ils prient la décision de trouver un autre animal pouvant les aider !
   
Il fit la rencontre d’un ouistiti qui deviendra l’ami de notre paresseux, ce petit ouistiti mettait en avant que cette différence était une force et qu’il fallait au contraire l’utiliser à bon escient. Alors notre paresseux parti vivre avec notre ouistiti qui lui trouva des multitudes d’activités variées pour qu’il ne s’ennuie jamais. Il devait repeindre l’habitation du ouistiti pour son côté créatif, inventer un parcours dans les arbres pour qu’il puisse se défouler, trouver des objets de décoration dans la jungle pour améliorer sa concentration en étant attentif à ce qui l’entoure… Le ouistiti avait toujours une bonne idée pour occuper notre paresseux, il commençait toujours les nouvelles tâches avec lui avant de l’inciter à faire seul pour qu’il gagne en autonomie. Enfin chaque soir, le ouistiti encourageait notre paresseux à lui faire un retour afin de l’habituer à exprimer ses émotions et ne pas les garder pour lui, pour conclure le ouistiti le félicitait après chaque retour pour ce que notre paresseux venait d’accomplir.
    
Après plusieurs années aux côtés du ouistiti, notre paresseux avait réalisé de nets progrès, il avait changé. Maintenant, notre paresseux était autonome, il arrivait à s’occuper seul et surtout réussissait à finir les activités commencées. Notre paresseux rentra auprès de sa famille avec de nouveaux objectifs comme améliorer l’habitation familiale avec tout ce qu’il avait appris. Bien sûr l’image qu’il véhiculait maintenant dans sa jungle avait complètement changé, il était fier du chemin parcouru !
   
Je vous ai donné un fil conducteur, vous avez le choix de l’exploiter et l’étoffer, ou au contraire partir sur une histoire provenant totalement de votre imagination. L’objectif des jeudis détentes est de partager un moment zen avec votre enfant en lui contant une histoire.
   
Cette trame vous inspire-t-elle ? 🤔
  
Je vous souhaite un bon moment de détente et à demain mes figues de Barbarie ! 😘
%d blogueurs aiment cette page :