Jour 363 : Jeudi détente

Salut mes bégonias de Montréal ! 🤗
    
Aujourd’hui, on est jeudi et comme chaque jeudi : c’est jeudi détente !💆
    
Pour ceux qui ne connaissent pas encore le concept, je vous invite à aller voir le défi 6 du premier jeudi détente. 😜
    
Et pour les habitués des jeudis détentes, voici la trame de l’histoire d’aujourd’hui : Le petit garçon qui avait tout le temps envie de jouer ! 👦😝

Les p’tits coups de pouce.

Dernier jeudi détente de ce défi, dernier jeudi détente avant la rentrée mais je l’espère pour vous et votre enfant que ce ne sera pas le dernier tout court ! En tant que parents nous avons tous de l’imagination mais nous limitons les possibilités en croyant que nous n’en avons pas. Je suis désolé de vous dire cela mais nous en avons tous et l’imagination est propre à chacun. Nous arrivons plus facilement à inventer des choses lorsque ce sont des sujets qui nous inspirent, mais il n’y a aucune interdiction à développer son imagination dans un thème qui nous plaît pour ensuite tester d’autres horizons lorsque nous sommes plus en confiance avec notre imaginaire.
   
Si je mets en avant votre imagination de parents, c’est qu’elle vous sera d’une grande aide dans l’éducation de votre enfant, il faut garder un côté rêveur pour essayer de se rapprocher au plus près des pensées de votre bout’chou !
     
Les jeudis détentes ont une double fonction, ils permettent aux parents d’exploiter leur imagination pour inventer une histoire et la rendre vivante mais également les jeudis détentes sont un moment privilégié de calme et de sérénité à partager avec son enfant. Alors même si vous n’avez pas envie ou le temps de vous poser 10-15 minutes avec votre enfant, que vous n’avez pas d’inspiration pour inventer une histoire, pensez à votre enfant qui a besoin de ce moment de détente et de partage avec ses parents. Et puis, si vous n’avez pas d’idées, vous savez que sur Ludik Life se trouve une sacrée liste de trames à exploiter pour inventer une histoire !
    
Passons maintenant à notre dernière trame d’histoire du défi, pour vous bien sûr ce n’est qu’un jeudi détente supplémentaire car je souhaite que vous continuiez ces moments avec votre enfant !
    
Pour la trame, je vous propose de partir sur une famille qui ressemble un peu à la vôtre pour attirer l’attention de votre enfant. Donnez des prénoms différents aux membres de la famille avec des surnoms rigolos : Tata chamallow, Papi carambar, maman chantilly… Puis terminez par le petit garçon qui sera notre personnage principal !
   
Trouvez lui un prénom rigolo ou un surnom que les gens lui donnent, des traits de caractère et décrivez-le physiquement.
   
Ensuite, inventez des frères et sœurs pour que le contraste du petit garçon qui joue tout le temps soit encore plus marqué.
  
Puis passez à des situations que votre enfant a déjà vécues, des moments où il s’ennuie ou quand il n’a pas envie d’arrêter de jouer. Après chaque situation, essayez d’imaginer la petite voix dans la tête du petit garçon qui est déçu ou qui ne comprends pas la réaction des adultes.
   
Passons ensuite aux rebondissements, le petit garçon a le sentiment de ne pas être compris. Seul dans sa chambre, l’un de ses jouets ou peluches se mit à lui parler et lui chuchota doucement que si la vie était ennuyeuse, c’était à lui de faire de sa vie un jeu et de trouver dans chaque tâche quelque chose d’amusant ! Puis le jouet retrouva son immobilier initial et ne parla plus jamais, mais pour le petit garçon c’était le début d’une nouvelle vision de la vie bien plus plaisante pour lui.
   
Il garda cette âme joueur, chaque matin était une nouvelle aventure, le petit garçon avait compris qu’un jour il serait adulte mais qu’avant d’y arriver il fera plein de jeux et que même adulte il continuera. Inventez des situations ennuyeuses où le petit garçon trouva une idée pour s’occuper, comme par exemple d’imaginer des formes avec les nuages pendant les longues heures de route.
    
Choisissez une fin en lien avec le début de l’âge adulte et ce qu’il réalisera comme projet ou travail.
   
C’est une trame qui va sûrement parler à beaucoup de parents. Ce qui est bien avec le fait d’inventer l’histoire c’est qu’elle sera différente selon le parent qui développe cette trame, ce qui donne des milliards d’histoires possibles car notre imagination s’inspire beaucoup sur notre passé et nos connaissances, nous avons tous un passé unique…
   
J’espère vraiment que vous continuerez de rêver et d’inventer des histoires pour votre enfant !
   
Cette trame vous inspire-t-elle ? 🤔
   
Je vous souhaite un bon moment de détente en ce dernier jeudi détente et à demain mes bégonias de Montréal ! 😘
%d blogueurs aiment cette page :