Jour 356 : Jeudi détente

Salut mes rossignols de Séoul ! 🤗
   
Aujourd’hui, on est jeudi et comme chaque jeudi : c’est jeudi détente !💆
   
Pour ceux qui ne connaissent pas encore le concept, je vous invite à aller voir le défi 6 du premier jeudi détente. 😜
   
Et pour les habitués des jeudis détentes, voici la trame de l’histoire d’aujourd’hui :  L’ours maladroit ! 😊🐻🧸

Les p’tits coups de pouce.

Beaucoup d’adultes trouvent que les enfants sont maladroits, qu’ils ne font pas attention ou même qu’ils le font exprès… Pour commencer, ne faisons pas de généralité car les enfants sont tous différents, même si selon les âges des attitudes peuvent sembler être similaires, il y a des explications que peu de gens prennent le temps de prendre connaissance car faire une généralité est un raccourci bien plus simple.
     
Pourtant nous connaissons tous des adultes maladroits qui trouvent des excuses, qui avancent que ce n’est pas de leur faute car cet objet ne devait pas se trouver à cette place, mais si la personne avait observé un minimum avant de se déplacer avec ses gros sabots l’objet aurait été évité. Ne jetons pas la pierre à cette personne car elle était surement dans ses pensées ou qu’elle s’est trop précipitée, ce qui expliquerait que la personne n’était pas concentrée sur le moment présent parce que dans sa tête se trouve un flot de pensées qui s’entremêlent.
   
Alors imaginons un enfant, il doit comprendre, réfléchir et appréhender le monde qui l’entoure, rajouter des paroles d’adulte et des repères visuels qui change de place : dans sa tête c’est une course de formule 1, cela va dans tous les sens et c’est très compliqué pour l’enfant de canaliser tout cela ! Il faut savoir que l’enfant est moins maladroit lorsqu’il est concentré sur une activité à la fois, c’est à nous adulte de l’aider et le guider à se concentrer sur l’action qu’il va réaliser pour qu’une habitude se créait afin de ne plus avoir à lui répéter dans le futur.
    
Après cette parenthèse qui pourrait vous être utile pour l’histoire et surtout dans votre quotidien, passons à l’histoire du jour. À travers cette trame, vous pourrez faire passer un message à votre enfant en intégrant dans l’histoire des situations qu’il vit quotidiennement.
    
Commençons par imaginer notre petit ours, choisir cet animal pour cette trame n’est pas anodin, on comprend tout de suite que faire des actions minutieuses sera un vrai défi pour lui. Moi je partirais sur un gros pépère mais tout mignon qui nous fait fondre rien qu’en le regardant ! Imaginez ensuite son environnement, une forêt, la banquise, des plaines… Puis choisissez son cadre familial, pour ma part je mettrais en scène un frère et une sœur très habiles pour vraiment accentuer la maladresse de notre gros nounours.
   
Inventez des scènes que notre ours vit au quotidien au sein de sa famille, il fait tomber des objets en passant, se cogne souvent, toujours rabaissé par les membres de sa famille…
   
Jusqu’au jour où il rencontre un autre animal de votre choix, c’est le tournant de votre histoire, un petit animal qui est impressionné par notre ours et qui lui fera beaucoup de compliment. Ce petit animal est un grand vadrouilleur et propose à notre ours de venir avec lui dans son aventure, ensemble ils seront plus forts et ils forment une équipe complémentaire. Bien sûr, notre ours accepte et c’est parti pour une aventure pleine de rebondissement.
    
Trouvez un but pour cette aventure qui sera impulsée par le petit animal : il souhaite aller vivre à un endroit précis, il veut trouver un objet très rare à l’autre bout de la planète, il veut trouver un trésor… Vous l’aurez compris, il faudra trouver un objectif pour cette quête qui tiendra en haleine votre enfant.
    
Selon le but que vous aurez choisi, trouvez des rebondissements en lien qui interviendront dans l’aventure. Au fil du temps, notre ours aura des tâches en rapport avec ses capacités et prendra de plus en plus confiance en lui, toujours motivé par son acolyte ! Il devient de moins en moins maladroit et dépasse ses limites un peu plus chaque jour. Faites grandir votre ours dans l’aventure afin de ressentir son évolution, des craintes du début, faites place à une aisance de son corps et de ses capacités !
    
Enfin, terminez l’histoire par l’accomplissement de la quête, la gratitude du petit animal envers notre ours de l’avoir aidé, les remerciements de notre ours pour son acolyte pour lui avoir donné confiance en lui et de lui avoir fait vivre cette aventure.
    
À vous maintenant d’inventer l’histoire venue tout droit de votre imaginaire ou de vous inspirer de mes pistes, puis racontez votre histoire à votre enfant et partagez un bon moment de détente !
    
Cette trame vous inspire-t-elle ? 🤔 
    
Je vous souhaite un bon moment de détente et à demain mes rossignols de Séoul ! 😘
%d blogueurs aiment cette page :