Jour 286 : Jeudi détente

Salut mes myrtilles de Singapour ! 🤗
Aujourd’hui, on est jeudi et comme chaque jeudi : c’est jeudi détente !💆
Pour ceux qui ne connaissent pas encore le concept, je vous invite à aller voir le défi 6 du premier jeudi détente. 😜
Et pour les habitués des jeudis détentes, voici la trame de l’histoire d’aujourd’hui : Le cheval qui voulait ressembler à un zèbre ! 🐴🦓

Les p’tits coups de pouce.

Nous avons tous des modèles, des personnes qui nous inspirent. Cela nous est arrivé, au moins une fois dans notre vie, de croiser une personne et se dire que nous aimerions bien avoir son style. Certains sont dans l’extrême et sont prêts à tout pour ressembler à leur idole, d’autres au contraire se fichent complètement de leur style. Le plus important est de s’aimer avec nos qualités et nos défauts, l’objectif de l’histoire d’aujourd’hui sera de faire passer ce message: accepter la personne que nous sommes car c’est le point de départ pour avoir confiance en soi. Cela permettra peut-être à votre enfant d’avoir une meilleure estime de lui. 
  
Notre histoire pourrait parler d’un cheval qui cache son manque de confiance en lui en se fabriquant une carapace d’un cheval trop sur de lui, ne craignant rien, mettant en avant qu’il est le meilleur… 
   
Pendant des années, notre cheval arriva à faire croire à toute l’écurie que c’est un cheval hors normes rien qu’avec les paroles et son attitude. Ce qui lui permettait d’avoir les regards tournés vers lui constamment. C’était une sensation qu’il recherchait pour combler son manque de confiance en lui, mais le fond du problème était toujours présent. 
  
Mais un jour, tout ce qu’il avait bâti fut réduit en cendres par la venue d’un zèbre venant d’Afrique et qui devait se faire soigner dans l’écurie de notre cheval. Notre cheval passa en deuxième plan face à cet individu qui était authentique. Le zèbre restait lui-même, il racontait ses histoires de la savane, avouait être triste par les morts qu’il avait vus là-bas par des prédateurs en tous genres, ses récits fascinaient toute l’écurie. 
  
La différence avec notre cheval, c’est que le zèbre racontait sa vie et pas une inventée ! Alors le cheval voulut faire comme le zèbre, mais très vite l’écurie trouva son comportement louche car en plus de se mettre à faire des choses qu’il ne faisait pas habituellement, il était méchant envers le zèbre. 
  
Les autres chevaux devenaient de plus en plus distants avec notre cheval, lassé de son comportement… Alors il se renferma sur lui-même et se tenait loin de la population… 
  
Mais un jour le zèbre prit les devants et parti voir notre cheval. Le cheval fondu en larmes et lui avoua tout son manège ! Le zèbre, au lieu de s’énerver, lui donna des conseils car lui n’avait plus rien à prouver, il s’était déjà prouvé à lui-même et le zèbre était fier de ce qu’il était devenu. 
  
Notre cheval épaté par la réaction du zèbre se mit à comprendre son raisonnement et se jura d’essayer d’intégrer cet état d’esprit dans sa vie. 
  
Bien-sûr les changements se firent vite ressentir par toute l’écurie et notre cheval fut accepté à sa juste valeur et en restant lui-même. 
  
Vous avez la trame ainsi que le fil conducteur, à vous maintenant de prendre cette histoire et de la modifier avec votre imagination ou de partir sur une histoire avec un fil conducteur complètement différent. Le principal est de proposer une histoire à votre enfant et ainsi partager un moment de détente ensemble. 
  
Cette trame vous inspire-t-elle ? 🤔
  
Je vous souhaite un bon moment de détente et à demain mes myrtilles de Singapour ! 😘
%d blogueurs aiment cette page :