Jour 94 : Journée des personnes handicapées

Salut mes pandas de Pékin ! 🐼🤗
Aujourd’hui, c’est une journée particulière que chacun devrait soutenir ! 👍
Certes, beaucoup de choses se mettent en place aujourd’hui pour les personnes ayant un handicap, mais il y a encore tellement de choses à faire pour les soutenir ! ☺️

Les p’tits coups de pouce.

Je vais commencer par vous raconter une petite histoire que j’ai vécue. Quand j’avais 10 ans, je me suis fait renverser par une voiture. J’ai eu les 2 jambes dans le plâtre et je me déplaçais en fauteuil roulant dans un hôpital spécialisé pour les enfants avec des séquelles de lourds accidents. J’y suis resté plusieurs mois et j’en ai un très bon souvenir malgré ma situation. 
Par contre, je partageais ma chambre avec un enfant qui avait un handicap, il était aveugle à cause d’une opération qui avait mal tourné lorsqu’il n’était qu’un nourrisson. En effet, il avait été dessellé nain à la naissance et ils ont essayé de trouver une solution pour qu’il puisse avoir une meilleure croissance. C’est ce qu’il m’avait raconté mais étant enfant je n’ai pas cherché plus loin car c’était mon compagnon de jeu et du moment qu’on pouvait s’amuser ensemble, moi je ne voyais aucune différence. Juste, j’adaptais nos jeux en fonction de ses possibilités. 
Cet enfant m’a donné une énorme leçon de vie ! Il était toujours souriant pourtant il avait de quoi se plaindre, il vivait depuis des années dans l’hôpital, il avait peu de visites et surtout un handicap. Il était tous les jours joyeux et plein de vie. Ce copain de jeu a eu un impact sur ma vie jusqu’à aujourd’hui. Il m’a fait comprendre qu’il faut profiter de chaque moment et arrêter de se plaindre.
Voilà pourquoi cette journée est spéciale pour moi. J’ai toujours une énorme pensée pour lui. Et ce jour me rappelle qu’il faut soutenir toutes ces personnes qui sont comme nous et qui méritent que nous les traitions avec respect et bienveillance. 
L’objectif du défi sera de sensibiliser votre enfant sur le sujet et ainsi avoir un comportement approprié envers des enfants qui auraient un handicap. Ne pas les considérer comme des bêtes de foire mais avoir un regard chaleureux envers eux (et non de la pitié), cela est déjà quelque chose d’énorme car c’est pour eux une manière de se sentir comme nous, des humains normaux car c’est le cas. 
Nous sommes tous différents physiquement mais l’intérieur est le même, à nous de décider ce que nous en faisons ! 
Le plus tôt possible vous en parlerez à votre enfant et plus rapidement le sujet sera banal pour lui car il grandira en se disant que c’est juste une différence et ne ressentira aucune gêne lorsqu’il en rencontrera. C’est des choses simples à mettre en place qui peut déjà améliorer leur quotidien, avoir un regard accueillant et arrêter d’avoir de la pitié ou du dégoût que l’on peut apercevoir chez certains. Ce serait déjà un grand pas pour eux. 
Avez-vous des difficultés à parler de ce sujet avec votre enfant ? 🤔
Je vous félicite d’avoir une pensée pour eux et à demain mes pandas de Pékin ! 😘
%d blogueurs aiment cette page :